Prières de la Liturgie et de la Tradition

Prières de la Liturgie et de la Tradition

mots-clefs : Kyrie,Confiteor,Gloria,Credo,Sanctus,Notre Père,Agnus

Prière de la Messe

Confiteor (je confesse à Dieu)
Kyrie
Gloria
Credo
Sanctus
Notre Père
Agnus Dei
Mots et expressions

Prières pour l’adoration eucharistique

Tantum ergo

Actes


En achetant mon livre
Saint Michel, conduis-nous au Christ ! vous venez en aide aux pauvres et aux personnes fragiles car je reverse l’intégralité de mes droits d’auteurs à des associations caritatives ..


Confiteor (Je confesse à Dieu)

rite ordinaire

Français

Je confesse à Dieu tout-puissant,
Je reconnais devant mes frères
que j’ai péché,en pensée, en parole, par action et par omission.
Oui, j’ai vraiment péché.
C’est pourquoi, je supplie la Vierge Marie,
les anges et tous les saints,
et vous aussi, mes frères,
de prier pour moi le Seigneur notre Dieu
Latin

Confiteor Deo omnipotènti
et vobis, fratres,
quia peccàvi nimis cogitatiòne,
verbo, òpere et omissiòne :
Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa.
Ideo precor beàtam Mariam semper Virginem,
omnes Angelos et Sanctos,
et vos, fratres,
oràre pro me ad Dòminum Deum nostrum.

rite extraordinaire

Français

Je confesse à Dieu Tout-Puissant,
à la Bienheureuse Marie toujours vierge,
à Saint Michel Archange,
à Saint Jean-Baptiste,
aux Saints Apôtres Pierre et Paul,
à tous les Saints,
et à vous, mon Père,
que j’ai beaucoup péché, par pensées,
par paroles et par actions.
C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute.
C’est pourquoi je supplie la Bienheureuse Marie toujours vierge,
Saint Michel Archange,
Saint Jean-Baptiste,
les Saints Apôtres Pierre et Paul,
tous les Saints et vous mon Père,
de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.
Latin

Confiteor Deo omnipotenti,
beatæ Mariæ semper Virgini,
beato Michæli Archangelo,
beato Ioanni Baptistæ,
sanctis Apostolis Petro et Paulo,
omnibus Sanctis,
et tibi, pater,
quia peccavi nimis cogitatione,
verbo et opere:
mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa.
Ideo precor beatam Mariam semper Virginem,
beatum Michælem Archangelum,
beatum Ioannem Baptistam,
sanctos Apostolos Petrum et Paulum,
omnes Sanctos, et te, pater,
orare pro me ad Dominum Deum nostrum.

Kyrie

 

Κύριε ελέησον Kyrie eléison Seigneur, prends pitié
Χριστε ελέησον Christe eléison Christ, prends pitié
Κύριε ελέησον Kyrie eléison Seigneur, prends pitié

Chant Corse: Ensemble Organum, 13ème siècle – Manuscrits franciscains Marcel Pérès

 

Gloria

Français

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux,
Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.
Nous te louons, nous te bénissons,
nous t’adorons,
Nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire,
Seigneur Dieu, Roi du ciel,
Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu,
le Fils du Père.
Toi qui enlèves le péché du monde,
prends pitié de nous
Toi qui enlèves le péché du monde,
reçois notre prière ;
Toi qui es assis à la droite du Père,
prends pitié de nous.
Car toi seul es saint,
Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut,
Jésus Christ, avec le Saint-Esprit
Dans la gloire de Dieu le Père.
Latin

Gloria in excelsis Deo,
et in terra pax hominibus bonae voluntatis.
Laudamus te, benedicimus te, adoramus te, glorificamus te,
gratias agimus tibi propter magnam gloriam tuam,
Domine Deus, Rex caelestis, Deus Pater omnipotens.
Domine fili unigenite, Jesu Christe,
Domine Deus, Agnus Dei, Filius patris,
Qui tollis peccata mundi, miserere nobis.
Qui tollis peccata mundi, suscipe deprecationem nostram.
Qui sedes ad dexteram Patris, miserere nobis.
Quoniam tu solus sanctus,
Tu solus Dominus,
Tu solus Altissimus, Jesu Christe,
Cum Sancto Spiritu in gloria Dei Patris. Amen.

Credo

Credo iii (a)

 

Français

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible.
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles ; il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu. Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ; par l’Esprit-Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts; et son règne n’aura pas de fin.
Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; il procède du Père et du Fils. Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ; il a parlé par les prophètes.
Je crois en l’Église, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir. Amen.
Latin

Credo in unum Deum, Patrem omnipoténtem, factόrem cæli et terræ, visibílium όmnium, et invisibílium.
Et in unum Dόminum Iesum Christum, Fílium Dei unigénitum. Et ex Patre natum ante όmnia sæcula. Deum de Deo, lumen de lúmine, Deum verum de Deo vero. Génitum, non factum, consubstantiálem Patri : per quem όmnia facta sunt. Qui propter nos hόmines, et propter nostram salútem descéndit de cælis. Et incarnátus est de Spíritu Sancto ex María Vírgine : et homo factus est. Crucifíxus étiam pro nobis : sub Pόntio Piláto passus, et sepúltus est. Et resurréxit tértia die, secúndum Scriptúras. Et ascéndit in cælum : sedet ad déxteram Patris. Et íterum ventúrus est cum glόria iudicáre vivos, et mόrtuos : cuius regni non erit finis.
Et in Spíritum Sanctum, Dόminum, et vivificántem : qui ex Patre, Filiόque procédit. Qui cum Patre, et Filio simul adorátur, et conglorificátur : qui locútus est per Prophétas.
Et unam, sanctam, cathόlicam et apostόlicam Ecclésiam. Confíteor unum baptísma in remissiόnem peccatόrum. Et expécto resurrectiόnem mortuόrum. Et vitam ventúri sǽculi. Amen.


Sanctus

Français

Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l’univers. Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.
Hosanna au plus haut des cieux !
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.
Hosanna au plus haut des cieux !
Latin

Gloria in excelsis Deo,
Sanctus, Sanctus, Sanctus
Dóminus, Deus Sábaoth ! Pleni sunt caeli et terra glória tua.
Hosánna in excélsis !
Benedictus qui venit in nómine Dómini.
Hosánna in excélsis !

 

Sanctus (Messe Saint Michel Archange)(chanté)

Sanctus (Messe Saint Michel Archange)

Pour vous procurer le CD merci de contacter les Chœurs de saint Michel à cdsmicheldpf@gmail.com ou par téléphone au 07 68 61 97 27

 

 

 

Notre Père

Grec

Πάτερ ἡμῶν ὁ ἐν τοῖς οὐρανοῖς
ἁγιασθήτω τὸ ὄνομα σου
ἐλθέτω ἡ βασιλεία σου
γενηθήτω τὸ θέλημα σου,
ὡς ἐν οὐρανῷ καὶ ἐπὶ τῆς γῆς
τὸν ἄρτον ἡμῶν τὸν ἐπιούσιον δὸς ἡμῖν σήμερον
καὶ ἄφες ἡμῖν τὰ ὀφειλήματα ἡμῶν,
ὡς καὶ ἡμεῖς ἀφίεμεν τοῖς ὀφειλέταις ἡμῶν
καὶ μὴ εἰσενέγκῃς ἡμᾶς εἰς πειρασμόν,
ἀλλὰ ῥῦσαι ἡμᾶς ἀπὸ τοῦ πονηροῦ
[Ὅτι σοῦ ἐστιν ἡ βασιλεία καὶ ἡ δύναμις καὶ ἡ δόξα εἰς τοὺς αἰῶνας]
Ἀμήν
Français

Notre Père, qui es aux Cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite
Sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien,
Pardonne-nous nos offenses
Comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,
Et ne nous laisse pas entrer dans la tentation,
Mais délivre-nous du Malin.
(Car c’est à toi qu’appartiennent le règne la Puissance et la Gloire, pour les siècles des siècles)
Amen
Latin

Pater noster, qui es in caelis
Sanctificetur nomen tuum;
Adveniat regnum tuum;
Fiat voluntas tua
sicut in caelo et in terra.
Panem nostrum quotidianum da nobis hodie,
et dimitte nobis debita nostra
sicut et nos dimittimus debitoribus nostris
et ne nos inducas in tentationem
sed libera nos a malo.
Quia tuum est regnum, et potestas, et gloria in sæcula
Amen.

Agnus Dei

Français

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, donne nous la paix.
Latin

Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi, miserere nobis.
Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi, miserere nobis.
Agnus Dei, qui tollis peccáta mundi, dona nobis pacem.

Expressions

 

Amen (hébreu) C’est la vérité
Alléluia (hébreu) Louez le Seigneur (Yah = le Seigneur, diminutif de Yhwh)
Maranatha (araméen) Le Seigneur vient (1 Co 16,22)

Français

Gloire au Père,
et au Fils,
et au Saint-Esprit.
Comme il était au commencement,
maintenant et toujours,
pour les siècles des siècles.
Amen.
Latin

Glória Patri,
et Fílio,
et Spirítui Sancto.
Sicut erat in princípio,
et nunc et semper,
et in saecula sæculórum.
Amen.


Prières pour l’adoration eucharistique

Tantum ergo

Français

Un si auguste sacrement,
Adorons-le, prosternés ;
Que les vieilles cérémonies
Fassent place au nouveau rite ;
Que la foi de nos cœurs supplée
Aux faiblesses de nos sens.
Au Père et à son Fils unique,
Louange et vibrant triomphe !
Gloire, honneur et toute-puissance !
Bénissons-les à jamais !
A l’Esprit procédant des deux,
Egale adoration.
Ainsi soit-il.
Latin

Tantum ergo Sacramentum
Veneremur cernui:
Et antiquum documentum
Novo cedat ritui:
Praestet fides supplementum
Sensuum defectui.
Genitori, Genitoque
Laus et Jubilatio,
Salus, honor, virtus quoque
Sit et benedictio:
Procedenti ab utroque
Compar sit laudatio.
Amen.


Actes

Acte de Foi

Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous nous avez révélé, et que vous nous enseignez par votre Eglise, parce que vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper.

Acte d’Espérance

Mon Dieu, j’espère avec une ferme confiance que vous me donnerez, par les mérites de Jésus-Christ, votre grâce en ce monde et, si j’observe vos commandements, le bonheur éternel dans l’autre, parce que vous l’avez promis, et que vous êtes fidèle dans vos promesses.

Acte de Charité

Mon Dieu, je vous aime de tout mon cœur, et par-dessus toute chose, parce que vous êtes infiniment bon, et j’aime mon prochain comme moi-même pour l’amour de vous.

Acte de Contrition

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplait. Je prend la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence.

Commentaire

Prières de la Liturgie et de la Tradition — 14 commentaires

  1. Merci pour votre site qui m’aide dans ma vie et pour ces prières magnifiques, que Dieu vous bénisse.

    • Je vous remercie de votre « merci ». Rendons grâce à Dieu, car c’est Lui qui nous guide dans nos vies et nous conduit au salut éternel. Que l’Esprit-Saint vous garde et vous fortifie dans la foi !

  2. Bonjour,
    je viens de découvrir toutes ces belles prières pour m’aider dans ma vie familial et pour tous ceux qui sont malades handicapés
    Que Dieu vous comble au centuple. merçi
    Au plaisir de vous relire

  3. je decouvre la priere de la liberation par la benediction mercie pourle commentaire de jean-raphael Englin

  4. bsr merci de préciser l’objectif du site,cela permet à ceux qui y viennent pour la première fis de se retrouver.Je voulais savoir s’il était possible à un protestant de faire le chapelet,prières et neuvaines des catholiques.SI oui,est-il possible de faire la neuvaine de Saint Michel et les neufs cœurs des anges sans jeûner et si non comment faire pour le modérer afin que cela ne soit pas trop radical?

    • Bonjour,
      ce site a pour objectif de faire connaître le livre « Saint Michel, conduis-nous au Christ » et d’aborder tous les thèmes présents dans ce livre.
      Mais, l’observation du comportement des internautes, de leurs commentaires et de leurs besoins, m’a amené à enrichir ce site, à rajouter de nombreuses prières,
      ainsi que des éléments de méditations sur l’existence de Dieu, sur le Christ, etc.
      Un protestant peut bien sûr dire le chapelet ainsi que des prières et neuvaines catholiques.
      Le chapelet est une méditation contemplative du Christ et des différents moments de sa vie. Une méditation acommpagnée de la Vierge Marie, sa mère, qui elle aussi a toujours médité en son coeur les Paroles de son Fils et l’a toujours contemplé.
      Toutes les neuvaines catholiques nous orientent au final vers Dieu ou vers le Christ, car nous n’adorons qu’un seul Dieu et n’avons qu’un seul Seigneur.
      Quant à la neuvaine des neuf choeurs des Anges, elle est très puissante, car Dieu envoie ses Anges accomplir sur la terre des actions extraordinaires, comme nous le lisons un peu partout dans la Bible, notamment dans le livre de l’Apocalypse. Comme pour toute prière, il est préférable d’être dans la meilleure disposition intérieure.
      Le jeûne, la lecture de la Bible, et pour les catholiques le fait de recevoir les sacrements que Dieu nous donne (notamment la confession et l’Eucharistie), nous préparent à mieux prier et à mieux accueillir les grâces divines. En période de Carême, comme actuellement, il est demandé de se modérer et de se limiter en toute chose, pas seulement d’un point de vue alimentaire.
      Il y a plusieurs façons de jeûner. Pour ce qui est du jeûne alimentaire, le jour le plus approprié est le Vendredi, jour de la Crucifixion du Christ. Ce jour là, nous pouvons jeûner au pain et à l’eau, ou sinon manger « maigre ». Un autre jour possible est le Mercredi, jour où Judas à trahit notre Seigneur Jésus. Le Mercredi des cendres et le Vendredi saint, le jeûne doit être plus complet : on s’abstient de toute nourriture jusqu’au coucher du soleil, mais on peut s’hydrater dans la journée (boire de l’eau). Pour les autres formes de jeûne, cela concerne par exemple l’abstinence de jeux-vidéos, d’internet, de télévision, de bavardage, de médisance, de cigarettes, etc.
      Jeûner suppose un discernement. Il est préférable de ne pas se lancer dans un jeûne trop difficile qu’on arriverait pas à tenir. Mieux vaut alors jeûner de façon plus modérée mais être fidèle à ce jeûne. Mieux vaut par exemple, envisager de manger maigre et être fidèle à cet engagement, que de vouloir s’abstenir de toute nourrituire et craquer en cours de route. Bref, il convient de ne pas être trop orgueilleux sur ses propres capacités en ce qui concerne le jeûne. Que l’Esprit-Saint vous éclaire. :-)

  5. j’entends que c’est par le fils JÉSUS-CHRIST que j’ai la vie il sauve et délivre qu’il est la.
    je l’accepte dans ma vie et le loue tous les jours car il s’est sacrifié pour moi pour nous.
    notre père lui donne tous car il est fidèle et véritable, c’est par lui que j’accède au père.
    prononce le nom de celui dont le nom est élevé au dessus de tous
    celui de notre seigneur jésus-christ..

  6. merci pour votre site: je recherchais ces traductions mais, j’aimerai recevoir, si vous le pouvez, la prière le « profiscere » en latin avec la traduction en français

    ou bien indiquez-moi un site qui me permette de trouver toutes sortes de prières pour les vivants comme pour les défunts en latin avec si possible la traduction

    • Bonjour, je ne peux pas beaucoup vous aider n’ayant pas travaillé sur ces prières pour mon site. Mais il est vrai que prier pour les défunts et les âmes du purgatoires est un devoir de catholique et que l’accompagnement de ces âmes fait aussi partie des missions du glorieux archange saint Michel. Je pense qu’en cherchant bien sur un moteur de recherche et en demandant à votre Ange gardien de vous conseiller vous en trouverez. Que l’Esprit Saint vous guide. :-)

  7. Je me permets de m’adresser à vous car je ne sais plus quoi penser.
    Je suis divorcé , après un mariage protestant, et remarié civilement.
    Notre brave curé me refuse l’Eucharistie, alors qu’un autre prêtre me l’accorde en disant que le mariage protestant n’est pas reconnu par l’Église Catholique. Je suis catholique et profondément croyant, c’est avec beaucoup de tristesse que j’entends  » heureux les invités au repas du Seigneur » et je reste seul dans mon banc. J’ai l’intention de rejoindre la Fraternité Franciscaine Séculière, mais j’ai peur que la aussi on me rejette. Bien sur je peux aller dans n’importe qu’elle église et communier mais j’aurais l’impression de commettre un sacrilège.

    • Bonjour, la question de l’eucharistie chez les divorcés-remariés est délicate. Votre premier mariage, même s’il n’était pas de rite catholique, n’en restait pas moins un engagement de votre part auprès de votre première épouse, devant le Christ, donc avec une dimension spirituelle. Il me semble que c’est un peu rapide et ce n’est pas vous respecter de dire que puisque ce n’était pas un mariage catholique, il n’est pas reconnu et donc on peut vous donner l’eucharistie. Car recevoir l’eucharistie n’est pas seulement une question de rite mais aussi de disposition intérieure de votre coeur. Et ce qu’il y a dans l’intimité de votre coeur relève de votre for intérieur et de votre relation spirituelle avec Dieu. Si vous ressentez que vous commettriez un sacrilège, soyez attentif à ce ressenti. Peut-être que votre conscience ou votre ange gardien vous éclairent ici, et mieux que ne le font les prêtres.
      Quand vous allez à la Messe et que par respect pour le Christ et la sainte eucharistie, vous ne communiez pas, il est fort probable que le Seigneur vous donne encore plus de grâces que si vous communiez. Vous pouvez aussi, vous approcher du repas, et mettre vos mains croisées sur les épaules pour recevoir la bénédiction du prêtre, et quand il célèbre, c’est le Christ qui célèbre en lui, donc c’est le Christ lui-même qui vous bénit par les mains du prêtre. Je dirais qu’à l’heure actuelle, on regarde trop l’Eucharistie comme un dû alors qu’Elle est un immense don. Trop souvent nous nous précipitons à communier. Je connais certaines personnes qui sont dans un état de vie où elle peuvent tout à fait communier, mais qui souvent ne communient pas car elles ne se sont pas confessées ou elles ont l’impression de ne pas être suffisamment prêtes. De votre banc, vous voyez de nombreuses personnes qui communient. Mais souvent, nous ne sommes pas prêts, nous n’avons pas jeûné, nous ne nous sommes pas confessés depuis longtemps, nous pensons à autre chose, nous accueillons sans respect et avec distraction le Seigneur. Ces façons là de communier rendent aussi la communion stérile, car le Seigneur ne peut vraiment venir en notre coeur que si nous sommes bien disposés à l’accueillir. Donc, plus que de vouloir communier à tout prix, je vous conseillerais de préparer votre coeur à accueillir le Christ car Il peut venir pleinement dans votre coeur lors de la Sainte Messe même si vous ne pouvez pas communier du fait de votre état de vie. Enfin, je vous conseillerais d’aller aux adorations eucharistiques où l’on ne communie pas mais on adore le Christ et on prolonge et accueille par cette adoration la grâce Eucharistique en nous. Pour ce qui est de la Fraternité Franciscaine séculière, préparez vous intérieurement, n’ayez pas peur et frappez à la porte.. et vous verrez. Si ils ne vous acceptent pas, ne soyez pas triste car vous pourrez toujours à la place vous engager sur votre paroisse dans des activités telles que l’accompagnement des catéchumènes, l’accueil, l’animation de groupes de prière, etc.

  8. Bonjour,
    c’est des belles prieres,nous les disons chaque fois a la messe.Que ces prieres nous aident dans notre vie quotidienne.merci
    Que Dieu vous benisse.